Archives du mot-clé Québec

Marcher dans les pas de la Grèce?

Grèce

Bien sûr, la Grèce n’est pas le Québec, mais il y a sans doute d’importantes comparaisons à faire entre les deux. Il s’agit simplement d’une façon de comparer notre situation afin de mieux comprendre notre société et peut-être même éviter les erreurs des autres. La Grèce est reconnue mondialement pour son implantation d’une politique d’austérité et pour les désastres sociologiques que celle-ci a causé. La situation économique de la Grèce a connu une grave chute en 2010 lorsque l’État a fait faillite, cette dernière causé par l’explosion de la dette publique qui s’élevait à 127% du PIB en 2009. (Andéa Guillot, 2014). Cette catastrophe s’est suivit par l’entrée en vigueur d’une politique d’austérité de droite, afin de refinancer l’État. Cependant, ces mesures n’ont pas améliorées le sort de la population grecque qui s’est de plus en plus appauvrie. Bref, les impacts de cette politique austère a été catastrophique pour la Grèce. Les salaires des fonctionnaires ont été réduit, les pensions de retraites ont baissé de 15%, les centres de santé primaires ont fermés, les dépenses en éducation ont diminué de 28, 3% du PIB, le taux de chômage a augmenté à 28% (Andéa Guillot, 2014) et finalement, le taux de suicide a grimpé de 10%. (Sanjay Basu et David Stuckler, 2014) La situation de la Grèce a vite été connue mondialement pour les répercussions graves que sa population a dû subir. Plusieurs pays prennent maintenant l’exemple de la Grèce pour évaluer l’implantation de mesures d’austérité. Est-il juste de comparer le Québec à la Grèce? Évidemment, notre province n’est pas rendue dans un état aussi grave, mais il peut quand même être pertinent de comparer les mesures et les politiques appliquées. Bien que certains trouvent exagéré de prendre comme exemple la Grèce, car le Québec n’est «pas aussi pire», mais si on observe de plus près, nous pouvons constater que les mesures mise en place au Québec serait plus extrêmes que nous le pensons. Selon un tableau de la FMI, qui calcule le degré d’austérité de certains pays, nous pouvons voir que le Québec se place en 3e place avec un indicateur de 1, alors que la Grèce se place beaucoup plus loin avec un indicateur de 0,3. Pour consulter le tableau ainsi qu’une explication un peu plus détaillée, veillez consulter ce site. D’ailleurs, ce tableau a été abordé par Gabriel Nadeau Dubois lors de sa conférence à Gérald Godin. Il a expliqué que ces chiffres nous apprennent que, selon les calculs de la FMI, le Québec aurait une politique d’austérité pus sévère que celle de la Grèce. Certes, il y plusieurs comparaison à faire avec la situation de la Grèce et celle du Québec puisque les deux sont très endetté et que les deux mettent de l’avant des mesures d’austérité. Selon moi, ces aspects sont intéressants, mais je crois aussi qu’il est un peu extrême de dire que le Québec s’en ligne dans la même direction que ce pays d’Europe, car notre situation budgétaire est beaucoup moins grave et sous un minimum de contrôle. (Pierre Duhamel, 2012). Beaucoup de controverse tourne autour du fait que la situation du Québec deviendra aussi grave que celle de la Grèce si nous n’empêchons pas le gouvernement et sa politique de droite. Il est vrai que notre situation financière n’est pas la meilleure, mais ne craignons pas pour la survie de notre État.

Sarah Brunet

 

Le TDAH: un problème majeur au Québec

L’accroissement des troubles de comportements chez les enfants affecte l’ensemble de la population. Nous avons choisi de faire état sur le trouble du déficit d’attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH), étant donné qu’il est l’une des problématiques les plus fréquentes en milieu scolaire. Pour alimenter cette affirmation, lors d’une étude effectuée en 2008 par le ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec (MSSS), les résultats indiquent qu’en moyenne, « 15% des enfants québécois de 3 à 14 ans présentent un niveau modéré ou sévère d’hyperactivité et/ou d’inattention » (Renaud, 2011), ce qui représente un problème majeur dans la société.  Il est donc primordial de trouver des solutions et de les appliquer. Cela n’affectera non seulement le jeune, mais affectera le Québec de demain.

ADHD equipe
Source: https://www.flickr.com/photos/victius/3926739357/in/photolist-6YZyNH-56xgTg-bs8bvV-9scivh-rYVn4d-byL4sw-9MaEaH-bs8bvk-pXjZxC-p1pDUG-abztai-6RUyZ1-8E8pA3-6ickCL-6YNutS-dRRcjo-oK83RN-5rPbZT-byxmQu-qC7ULY-2jpYsH-agj38s-oihUsK-ozAkF5-ab6L9j-6jBtmv-6Z4z8W-tAaQq-6YZyBD-6Z4z4q-pELSN2-6TNAmZ-p1t5pM-7VPvpx-JCakm-6bXF19-pELSV6-pELTWe-pV6XMW-pX2Lxn-pV6YcJ-p1pEs5-pEPcpA-pXc4LM-pENHDf-iZnVis-qwyWys-bmcZZC-4oyUdB-pEPcWs « One and Other-Mental Health »

En nous penchant sur « la deuxième problématique en importance » (Landry, 2011) dans les milieux scolaires, on peut constater que cette dernière peut s’expliquer grâce aux dimensions psychologiques, sociologiques et économiques. En effet, le TDAH est un trouble neuropsychiatrique. Dans d’autres mots, elle se concentre à l’étude et au traitement des maladies mentales.  De ce fait, elle se rapporte à la psychologie, c’est-à-dire une discipline qui vise la connaissance des activités mentales et des comportements en fonction des conditions de l’environnement. De plus, le TDAH se rapporte à « la science économique est la science de l’administration des ressources rares. Elle étudie les formes que prend le comportement humain dans l’aménagement de ces ressources ; elle analyse et explique les modalités selon lesquelles un individu ou une société affecte des moyens limités à la satisfaction de besoins nombreux et illimités » (Raymond Barre, 1997). Finalement, elle se rapporte à une autre branche des sciences humaines, la sociologie, c’est-à-dire une discipline qui a pour objet les phénomènes sociaux. Elle étudie les formes, les développements et les évolutions de la cohabitation des hommes, ainsi que les facteurs qui ont une influence sur cette cohabitation. En effet, cela démontre la manière dont le jeune interagit avec ses pairs et son entourage, mais surtout sa manière dont il pense. Dans le cas de notre projet, les jeunes atteints du TDAH sont contraints à une aide limitée, que ce soit une aide psychologique, éducative, sociale, etc.

Au niveau économique, le TDAH engendre des coûts élevés pour la société. En effet, dans un article de La Presse, rédigé par Marie Tison, on apprend que le TDAH coûterait 7 milliards [de dollars] au Canada par année (Tison, 2013). Ce résultat serait causé par «la perte de productivité due [à ce déficit d’attention]» (Tison, 2013). Effectivement, les travailleurs et travailleuses étant atteints de ce trouble d’attention sont « plus susceptibles d’être des travailleurs non qualifiés, d’être mis à pied, de chômer plus longtemps et de gagner moins d’argent au cours de leur vie que les autres personnes» (Tison, 2013). Les impacts de la maladie sur la personne, tels la désorganisation, le manque de concentration et l’hyperactivité sont la cause principale de l’instabilité des personnes atteintes du TDAH dans leur emploi (Grizenko, Gruber, Joober, 2013). Par ailleurs, selon la docteure Rosemary Tannock, « la scolarité des personnes atteintes du TDAH entraîne une diminution de leur qualité de la vie et une augmentation de leurs problèmes de santé» (Tison, 2013). Ces personnes ont beaucoup de difficulté à se trouver un emploi, donc elles sont mises sur le chômage. Il serait intéressant de se demander : Quel serait l’impact d’ne prise en charge plus encadrée chez les gens atteints de TDAH sur le chômage?

En plus des déficits budgétaires dans l’économie canadienne, le trouble de déficit d’attention avec ou sans hyperactivité peut d’autant plus être associé à des difficultés d’adaptation scolaire. Selon des spécialistes en psychoéducation, les enfants souffrant de ce trouble « ont de la difficulté à se mettre au travail, à soutenir leur attention, à s’organiser, à persévérer et à soutenir un effort lors de difficultés ou lorsque des règles et des consignes sont à suivre, ce qui pourrait entraîner chez ces élèves des difficultés d’apprentissage, un rendement scolaire plus faible que celui attendu, des retraits fréquents de la classe et un risque élevé d’échec scolaire » (Anciaux, 2007).  Il est donc intéressant de déterminer les causes du TDAH et de comprendre comme ce trouble affecte le jeune et son comportement.

Au niveau psychologique, les enseignants dans les écoles ne sont pas sur la même longueur d’ondes quant aux méthodes utilisées pour aider l’enfant ayant un trouble d’attention. En effet, après avoir mené une étude au Québec en 2001, on se rend compte que plusieurs enseignants ont des valeurs et des croyances contradictoires à celles recommandées par des professionnels (Anciaux, 2007). Ces enseignants refusent de respecter les méthodes établies par les intervenants psychosociaux afin d’aider les jeunes atteints du TDAH. Étant donné que l’enseignant joue un grand rôle dans la vie éducative de l’enfant, il est essentiel de remédier à cette problématique.

Pour mieux comprendre la problématique du TDAH, nous avons effectué une entrevue avec Marlène De Oliveira, conseillère au service d’aide à l’intégration des élèves (SAIDE) au cégep Gérald-Godin, pour en apprendre plus sur la prise en charge des élèves ayant un trouble de déficit d’attention au niveau collégial. Le SAIDE offre plusieurs types d’aide aux étudiants. Par exemple, ce service leur offre des outils compensatoires pour les aider à garder leur concentration lors des examens, comme des coquilles ou des écouteurs. De plus, les élèves inscrits au SAIDE ont l’avantage de faire leurs examens dans une salle en dehors de la classe respective. Même si le SAIDE est un centre d’aide à l’apprentissage, l’organisme a encore beaucoup de changements à faire. En effet, le TDAH est étudié seulement depuis 1967 et ce n’est que depuis 10 ans que nous retrouvons des centres de soutiens dans les écoles. Donc, le SAIDE s’adapte constamment aux changements pour offrir la meilleure aide possible aux étudiants du Cégep Gérald-Godin.

En conclusion, le TDAH connait de plus en plus de victimes dans notre société, c’est pourquoi il est important de retenir certains éléments pour mieux comprendre la prise en charge du TDAH au Québec. Depuis le début de notre projet, nous avons pris conscience de l’ampleur de ce problème dans la société et des différentes techniques pour y remédier. Nous avons vu que les techniques appuyant la réussite scolaire des étudiants atteints de ce trouble mental ne cesse d’augmenter depuis les années 90. Les différents centres d’aide s’adaptent constamment à ces changements et améliorent ainsi l’aide à la réussite de l’étudiant. De plus, la prise en charge en milieu scolaire prévient l’augmentation des coûts importants pour l’État, tels le chômage, les services sociaux, les services de santé, etc. Ce qui est le plus important, c’est que la société ne cesse de remédier au problème du TDAH.

 Marjorie Bonnet, Samuel Lalonde, Mahsa Nikkami

Médiagraphie:

Articles d’un site Internet

AUDET, Patrice. « Triste apprentissage école lecture difficile, sur le site Pixabay, [En ligne], http://pixabay.com/fr/triste-apprentissage-%C3%A9cole-lecture-544730/ (consulté le 26 février 2015)

Économie coopération », 2014, Pixabay, [En ligne], http://pixabay.com/fr/%C3%A9conomie-coop%C3%A9ration-silhouettes-437509/ (Page consultée le 27 mars 2015)

LEFEBVRE, Lyse. « Le Ritalin et ses effets à long terme », dans CENTRE L’ÉTAPE DU BASSIN MASKINONG. INC., Étape, [En ligne], http://www.etape.qc.ca/drogues/ritalin2.htm (Page consultée le 30 mars 2015).

Taux de décrochage scolaire », 2011, [En ligne], www.saj.gouv.qc.ca (Page consultée le 23 avril 2015 mars 2015)

Articles d’un périodique en ligne

« Comment s’occuper d’un enfant ayant un TDAH à la maison? », Chenelière Éducation, 2014, [En ligne], http://www.cheneliere.ca/6584-livre-mieux-vivre-avec-le-tda-h-a-la-maison.html  (Page consultée le 3 mars 2015)

GRIZENKO, Nathalie et al. GRUBER, Reut, JOOBER, Rhida. « Trouble du déficit de l’attention : causes, symptômes et traitements », Douglas, 28 octobre 2013, [En ligne], http://www.douglas.qc.ca/info/trouble-deficit-attention (Page consultée le 2 mars 2015).

MASSÉ, Line et COUTURE, Caroline et Valentine ANCIAUX, « Connaissances et croyances des intervenants des milieux scolaires, de la santé et des services sociaux à l’égard du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité », [En ligne], 2010, http://id.erudit.org/iderudit/044802ar (page consultée le 2 mars 2015)

SOKOLNICKA, Isabelle. « Le TDAH sur les bancs d’école : un don devenu vice », Le Devoir, 15 novembre 2014, [En ligne], http://www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/423989/le-tdah-sur-les-bancs-d-ecole-un-don-devenu-vice (Page consultée le 29 mars 2015).

TISON, Marie. « Le déficit d’attention coûte 7 milliards », La Presse, 16 octobre 2013, [En ligne], http://affaires.lapresse.ca/economie/canada/201310/16/01-4700239-le-deficit-dattention-coute-7-milliards.php (Page consultée le 2 mars 2015).

Image

DOLAN, Xavier. Mommy, Montréal, 2014, 3min15, coul.

Document audiovisuel

Dr. Louis VERRA, La journée du TDAH, Montréal, Louis VERRA, 2013, 2 :20 minutes, YouTube,  https://www.youtube.com/watch?v=beJfTPU898U

Site Internet

Regroupement des associations PANDA du Québec, [En ligne], http://www.associationpanda.qc.ca/ (Page consultée le 30 mars 2015).

Livre

BARRE, Raymond  et TEULON, Frédéric. Économie politique, 15e édition, Paris, 1997, p.13, (Coll. « Themis »).

Thèse

 ANCIAUX, Valentine. Étude des croyances des intervenants psychosociaux à l’égard du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité [En ligne], mémoire de maîtrise, (psychoéducation), Université du Québec à Trois-Rivières, 2007, 110 p. depot-e.uqtr.ca/1393/1/030004026.pdf (Page consultée le 3 mars 2015)

 LANDRY, Geneviève. « Évaluation du processus de construction d’un réseau de services intégrés destiné aux jeunes âgés de 5 à 17 ans atteints d’un tdah et à leur parents », [En ligne], thèse de doctorat, (médecine sociale et préventive), Université Laval, 2010, p.112 www.theses.ulaval.ca/2010/27412/27412.pdf (page consultée le 2 mars 2015)

Austérité, pour ou contre?

Dans le cadre de cette recherche ayant pour titre “Le Québec de demain”, notre équipe a décidé d’abordé un sujet qui est coeur de l’actualité québécoise aujourd’hui. Pour mieux cerner ce sujet complexe, nous l’avons diviser en six aspects principaux, soit ; l’histoire, l’économie, la politique, l’administration, la sociologie et la géographie.

Tout d’abord, qu’est-ce que l’austérité? Selon le dictionnaire Larousse, une mesure d’austérité est une « politique économique visant à réduire l’ensemble des revenus disponibles pour la consommation, par le recours à l’impôt, au blocage des salaires, à l’emprunt forcé, aux restrictions de crédit et au contrôle des investissements. (Le but recherché est le retour aux grands équilibres, le carré magique.) ». Concrètement, le gouvernement libéral du premier ministre Philippe Couillard élu en 2014, a annoncé plusieurs mesures, qualifiées d’austère, dans le but d’éliminer la dette qui pèse lourd sur le Québec. Par ces mesures, on entend entres autres, une restructuration dans le domaine de la santé et de l’éducation. Ce sujet est d’une importance capitale parce qu’il touche l’ensemble de la population, ainsi que les générations futures. Le plus grand débat entourant ces nouvelles politiques est à savoir si l’application de ces mesures restrictives est la bonne solution pour éliminer notre dette publique. Plusieurs autres questionnements s’en suivent: Qu’est-ce qui a causé l’explosion de la dette québécoise, au point d’effrayant notre gouvernement? Qui ces mesures touchent t’elles le plus? Vers quoi se dirige le Québec en appliquant de telles mesures?

SONY DSC
https://www.google.ca/search?q=gabriel+nadeau+dubois&lr=&hl=fr&tbs=sur:f&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=ZQpeVeWzOMeDyQTgsYAY&ved=0CAgQ_AUoAQ&biw=1366&bih=643#hl=fr&tbs=sur:f&tbm=isch&q=aust%C3%A9rit%C3%A9+quebec&imgrc=BBRmQXSKG28MsM%253A%3Bimp1idFFpX6K2M%3Bhttp%253A%252F%252Fupload.wikimedia.org%252Fwikipedia%252Fcommons%252Fa%252Fad%252FAust%2525C3%2525A9rit%2525C3%2525A9_Quebec_2015.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Fcommons.wikimedia.org%252Fwiki%252FFile%253AAust%2525C3%2525A9rit%2525C3%2525A9_Quebec_2015.jpg%3B3872%3B2592

 

À défaut d’avoir obtenu une entrevue avec une personne impliqué sur le terrain, nous avons toutes assistées à la conférence de Gabriel Nadeau-Dubois dans le cadre des Rencontres GG au Cégep. Cette conférence, intitulée “ Qu’est-ce qui se cache derrière l’austérité?”, nous a permit de parfaire nos connaissances sur le sujet et de confirmer notre revue de la littérature.  Lors de cette conférence, Gabriel Nadeau-Dubois, a évoqué les causes et les conséquences de l’austérité sur la population québécoise, ainsi que des solutions alternatives à ces mesures.

gnd
https://www.google.ca/search?q=gabriel+nadeau+dubois&lr=&hl=fr&tbs=sur:f&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=ZQpeVeWzOMeDyQTgsYAY&ved=0CAgQ_AUoAQ&biw=1366&bih=643#imgrc=2mw8zZluTAMyzM%253A%3B5IMJOxc0ngZliM%3Bhttp%253A%252F%252Fupload.wikimedia.org%252Fwikipedia%252Fcommons%252Fb%252Fbc%252FGabriel_Nadeau-Dubois_-_Place_du_Canada_22_mars_2012.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Ffr.wikipedia.org%252Fwiki%252FGabriel_Nadeau-Dubois%3B2232%3B3348

 

À la lumière des informations recueillies au cours de notre recherche, nous avons constater que les mesures d’austérités touchent surtout la classe moyenne et les régions. Ce qui est le plus dénoncé est que même si notre dette a explosé dû à la crise économique de 2008 et que cette même crise a été causé par la spéculation des grandes banques américaines, ce n’est pas ces institutions ou les grandes entreprises qui payent plus. Il y a des milliards de dollars dans les paradis fiscaux, mais le gouvernement serre tout de même la ceinture à sa population. Le débat est très partagé entre les gens qui pensent que ces mesures sont la bonne façon d’éliminer notre dette et ceux qui pensent qu’il y a des alternatives meilleures pour atteindre le déficit zéro. De plus, ce que Gabriel Nadeau-Dubois soulève comme point est que l’austérité est plutôt une idéologie et une révolution politique qui tente de privatiser l’État.

En conclusion, nous n’avons pas fini d’entendre parler d’austérité puisque les mouvements sociaux battent leur plein pour dénoncer ce plan du gouvernement libéral. Pour l’instant aucun compromis ne semble possible entre ceux qui sont pour et ceux contre l’austérité. Tout ce qu’on sait, c’est que l’austérité va définitivement marqué le Québec de demain, d’une façon ou d’une autre.

 

-Laurie Saindon

-Sarah-Ann Dubé

-Sarah Brunet

 

Bibliographie:

Dictionnaire Larousse, [En ligne], http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/aust%C3%A9rit%C3

PINEAULT, Éric, « Bienvenue en Austérie »,[En ligne], Liberté, , n° 306, 2015, p.28-31, dans Érudit (page consultée le 25 février).rit%C3%A9#6511 (page consultée le 2 mars)

Assemblée Nationale Québec, http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/projets-loi/projet-loi-10-41-1.html

ASSÉ, « L’austérité », http://www.asse-solidarite.qc.ca/wp-content/uploads/2013/10/tract-nb.pdf

VAILLANCOURT, Claude, « La dette anthropophage », [En ligne], À B’abord , n°42, janvier 2012

POSCA, Julia, « L’austérité au temps de l’abondance », [En ligne], Liberté, n° 306, 2015, p.21-22, page consultée le 3 mars 2015.

Présentation power-point de Gabriel Nadeau-Dubois lors des conférences de Gérald-Godin à la salle Pauline-Julien.

LECAVALIER, Charles. «L’austérité va nuire à l’enseignement du français selon les professeurs», Tva Nouvelles, 5 mars 2015, [En ligne], http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2015/03/20150305-163043.html (Page consultée le 27 mars 2015)

DEL FANTE, Rachel. « Manif contre l’austérité: 15 000 personnes à Montréal», Canoe, 2 avril 2015, [En ligne], http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2015/04/20150402-131340.html#1 (Page consultée le 5 avril 2015)

« Loi 10 et austérité : des travailleurs de la santé manifestent à Matane», Radio-Canada, 22 avril 2015, [En ligne], http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2015/04/22/008-syndicat-infirmieres-manifestation-matane-austerite-loi-10.shtml (Page consultée le 23 avril 2015)

« L’abc des projets de loi 10 et 20 », Radio-Canada, 3 février 2015, [En ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2015/02/03/005-systeme-sante-quebec-projet-loi-10-20-en-bref.shtml (Page consultée le 15 mars 2015)

ASSÉ. Manif 3 avril, [En ligne], http://www.manif3avril.org (Page consultée le 25 mars 2015)

NGUYEN, Minh. Compilation des conséquences des mesures d’austérité 2014-2015, [En ligne], 2015, http://iris-recherche.qc.ca/wp-content/uploads/2015/04/Austerite2014-2015_31-mars-2015.pdf (page consultée le 25 mars 2015)

TREMBLAY-PÉPIN, Simon, et Francis FORTIER. État de la dette du Québec 2014, [En ligne], 2014, http://iris-recherche.qc.ca/wp-content/uploads/2014/11/Dette-WEB1.pdf (page consultée le 27 mars 2015 )

GUILLOT, Andea. Le monde, «La crise qui a radicalement changé le visage de la Grèce», [En ligne], http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/04/08/deux-memorandums-et-quatre-ans-de-crise-ont-change-le-visage-de-la-grece_4397513_3234.html (page consultée le 22 avril 2015)

BASU Sanjay et STUCKLER David. Le monde diplomatique, «Quand l’austérité tue», [En ligne], http://www.monde-diplomatique.fr/2014/10/BASU/50879 (page consultée le 22 avril 2015)

SEYMOUR, Michel, Le huffington post, «La dettes,les finances publiques et l’austérité : pourquoi cacher la vérité», [En ligne], http://quebec.huffingtonpost.ca/michel-seymour/la-dette-les-finances-publiques-et-lausterite–pourquoi-cacher-la-verite-_b_7018452.html (page consultée le 22 avril 2015)

Les enjeux démographiques-vieillissement de la population

Quand nous pensons au Québec de demain, nous pouvons penser à la société qui nous entoure, aux enjeux des générations futures liés aux tendances démographiques comme le vieillissement de la population. Ce phénomène qui devient de plus en plus grand semble inévitable. Il pourrait y avoir de graves conséquences sur le Québec. Pour bien cerner le problème, nous l’aborderons sous les aspects sociologiques, historiques, politiques et économiques. Avant de s’attarder plus spécifiquement sur ses causes et ses conséquences, il serait intéressant de définir le sens du mot démographie. «La démographie est l’étude quantitative des populations humaines et de leurs dynamiques, à partir de leurs composantes : fécondité, conjugalité, migration, vieillissement et mortalité» (Université de Montréeal, 2015)

À l’issue de nos recherches, voici un ensemble de conclusions que nous avons tirées. Présentement, dû à un faible taux de fécondité au Québec, notre province subit un déclin démographique. En effet, plusieurs spécialistes anticipent une intensification du vieillissement de la population du Québec. La situation est alarmante. En 2034, on prévoit que les aînés (65 ans et plus) représenteront approximativement 25 % de la population totale du Québec (Cirano, 2015) : génération des baby-boomers. Cela aura plusieurs incidences sur notre société.  Par exemple, le gouvernement aura intérêt à défendre cette classe la plus nombreuse. Par conséquent, cela pourrait l’amener à modifier la manière dont il administre le budget de l’état tel qu’en augmentant le budget de la santé et en diminuant ceux des autres secteurs. Pour pallier le vieillissement de la population, le gouvernement aura recours à l’augmentation de l’immigration sur le territoire québécois. Il est donc intéressant de comprendre si les conséquences de l’immigration auront des impacts positifs et négatifs pour le Québec, tels qu’une identité québécoise menacée ou une amélioration au sein d’une population vieillissante. De plus, le gouvernement devra aussi s’impliquer pour répondre à la menace qui pèse sur la démographie québécoise, car les mesures, telles que la politique d’immigration et la politique familiale sont inquiétantes. Le marché du travail en sera entre autres bouleversé par une pénurie de main-d’œuvre due au vieillissement des baby-boomers. Bref, tous ces éléments sont le fruit des tendances qu’a connu le Québec au cours des dernières années.

fécondité
http://qe.cirano.qc.ca/graph/part_des_65_ans_et_plus_dans_la_population

 

Pour valider et enrichir l’information que nous avons collectée au cours de notre travail de recherche, nous avons rencontré Nathalie Laferté. Elle enseigne la sociologie au Cégep Gérald-Godin depuis plusieurs années. Cette enseignante est réputée pour ses nombreuses connaissances sur le vieillissement de la population. Durant notre entrevue avec la sociologue, nous avons abordé quatre disciplines qui sont touchées par le vieillissement de la population. L’enseignante nous a éclairés sur les différentes causes et conséquences abordées précédemment reliées à ce changement démographique qui touchent présentement de près les Québécois et qui les toucheront davantage demain. Elle spécifie que l’immigration est enrichissante pour notre société québécoise qui vit une pénurie de main-d’œuvre à cause des baby-boomers qui entament l’âge des retraités.

Eric Laflamme, Gabrielle Bélisle, Catherine Rousselle, Alexis Labrecque-Goulet

Médiagraphie

  • Canada, Québec, Santé et services sociaux, espace informationnel, Montréal, service de l’administration des banques de données, 2015.
  • Canada, Québec, Institut de la statistique, Population du Québec : 1971-2014, 2014.
  • Canada, Québec, Ministère de la famille, des Aînés et de laCondition Féminine, Le Québec soutient ses familles, 2007.
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain, « LA PLANIFICATION DE L’IMMIGRATION AU QUÉBEC POUR LA PÉRIODE 2012-2015 », 2011.
  • LACOURSE, M.T, Cahier de Transformation Sociale.
  • LAJOIE, Geneviève, «Immigration: un «obstacle» au projet souverainiste», Canoë, 2015, [En Ligne], http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/politiqueprovinciale/archives/2015/03/20150320-123143.html (consultée le 23 avril)
  • Québec, Immigration et communautés culturelles, Le Québec change, Québec, Gouvernement du Québec, 2009.
  • Québec, Institut de la statistique du Québec, Le bilan démographique du Québec, Québec, Gouvernement du Québec, 2014, p.163.
  • Québec, Institut de la statistique du Québec, Les naissances et les décès au Québec et dans les régions en 2013, Québec, Gouvernement du Québec, p.10.
  • RACICOT, Félix, « Le vieillissement de la population pose d’importants défis », L’Écho de la Rive-Nord, 2013.
  • SABOURIN, Clément, «Province cherche main d’œuvre: le Québec face au vieillissement de ses travailleurs», Le Huffington Post, 2015, [En Ligne], http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/02/06/penurie-main-doeuvre-quebec-vieillissement-population-travailleurs_n_6606500.html, (consultée le 23 avril)